dansedelarealite

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

16 juillet 2019

En rire



La joie qui émane de nous,
quand elle se révèle à nous,
on ne peut plus en rire.

22 juin 2019

Eau de vie


J’étais une terre aride,
une terre
tellement dure et sèche
qu’elle ne pouvait plus
recevoir et apprécier
l’eau douce de la pluie,
une terre
tellement dure et sèche
qu’un seul coup de foudre
suffit à percer
la vieille croûte
de cette terre
dure et sèche
et pénétrer mes profondeurs oubliées
depuis la nuit des temps,
un seul coup de foudre
suffit à initier l’irrigation
de ma terre
si dure et sèche
et ces canaux d’irrigation
ah ! je les ressentais
si bons et tendres
pour ma vieille peau
que je devins
fraîche et neuve
accueillant les larmes
comme les ondées de joie,
fertile à nouveau
fertile à jamais
et ma terre,
si dure et sèche,
devint friable et fine
ah ! je ne l’avais pas prévu,
si fine et tendre
à force d’être pénétrée
toujours plus
délicatement
dans des ramifications insoupçonnées
que cette terre
si fine et tendre,
avalée par cette eau de source,
absorbée par cette mer savoureuse
et naissante,
devint elle-même
eau de vie
et
j’apparus enfin
telle que je suis,
dans ma forme humaine,
si humaine
ah !
Si divine
aussi.

6 mai 2019

Tel un ciel



Tel un ciel qui se dévoile,
la Vie apparaît en soi.

Cela ne se fait pas forcément d'un seul coup, par magie ou par enchantement. Cela s'active d'abord en soi, quand on cesse de fuir et de lutter contre ce qui vit en soi (émotions et peurs) puis notre perception de la réalité du ciel en soi s'affine de plus en plus jusqu'à nous confondre avec elle. Il s'agit là de vécu à l'intérieur de soi, à travers son corps, ça écartèle les chairs... Et ça peut prendre des années mais c'est réalisable dans ce monde, ce n'est rien d'extraordinaire.

11 avril 2019

Ressentir

3235.jpg

La Vie en Soi,
impossible de la détruire,
encore faut-il la ressentir,
cette Vie en Soi.

7 mars 2019

Directement



Aller directement au but sans faire de raccourci, l'Amour sait faire.

3 février 2019

S'imposer



L'Amour ne peut pas s'imposer
puisqu'il dévaste tout de nous.
Quand tout est dévasté de nous,
alors l'Amour s'impose
de lui-même.

8 janvier 2019

Se rendre



Se rendre à la Vie,
la Vie
en Soi.
Qu'y a-t-il d'autre que la Vie en Soi ?
Se rendre à cette enVie.

25 décembre 2018

Puisse la Joie



Puisse la Joie en nous
être appréciée à la hauteur
de tout ce que nous avons enduré
de souffrance.

30 novembre 2018

Un fait en nous



Ici,
pas de bien-être,
non,
mais quand être
est un fait en nous,
quand il n'y a plus que cela,
le fait d'être,
qui nous rend à la vie,
alors oui,
cela nous soigne.

9 octobre 2018

Prendre le risque

Prendre le risque

Prendre le risque
de se détendre
si profondément
que l'accueil
de tout ce qui se présente à nous
et en nous
soit permis.

(Vivre en Amour - Le grand défi de notre société)

1 août 2018

Revenir de l'oubli



...
Revenir de l’oubli
de l’Amour,
c’est la raison de chaque mot ici,
c’est la raison de toute vie
sur terre.

(L'Amour à faire - Recueil I - Extrait)

6 juillet 2018

Mérite


On n'a pas ce qu’on mérite,
non,
on a ce qu’il faut voir
en nous-mêmes,
jusqu’au pire du pire,
s’il le faut,
pour en ressortir
indemne,
vivant
et brûlant
d’un amour pur.

(L'Amour à faire - Recueil II)

12 juin 2018

Suicide



La paix est notre véritable nature
car l’Amour est en paix
avec lui-même,
l’Amour n’est qu’Amour
et il voit tout
à partir de l’Amour,
voilà pour le principe,
au bord du suicide
je sais que vous ne voyez pas
les choses comme ça
mais n’espérez pas
trouver la paix
en vous suicidant,
car
en vous suicidant,
la souffrance qui vous tenaille,
la souffrance ignorante de l’Amour
se réincarne
et même si,
en vous suicidant,
vous vous débarrassez du problème,
vous ne faites que reculer l’échéance
de la réalisation de l’Amour en soi.

La souffrance ne peut se vaincre
en dehors de l’existence,
en dehors de notre Présence
à toute la souffrance,
en nous.

(Recueil II - L'Amour à faire)

6 mai 2018

Faire le show



Faire l’Amour,
ce n’est pas faire le show,
quand l’émotion remplace le courant de Vie
que l’on ne ressent plus en soi,
quand on prend la posture
qui n’est plus qu’imposture
à son ressenti d’Amour,
ce ressenti si fin
incapable de s’exprimer
véritablement
sous la chape émotionnelle
qui bétonne le flot d’Amour en nous,
ce flot vibrant,
libre d’émotion
est bien là,
ici,
pourtant.

(Recueil II - L'Amour à faire)

2 avril 2018

Si fin



L'Amour,
si fin,
ne peut être plus fort que tout.

(Recueil I - L'Amour à faire)

11 mars 2018

Tant que l'humain



Tant que l’humain n’ira pas au-delà de lui-même,
il pourra essayer encore et encore
de parvenir à toujours plus d’humanité,
il ne parviendra qu’à nourrir un peu plus
la terrible douleur
de son incomplétude.

(Extrait - Recueil I - L'Amour à faire)

21 février 2018

Notre au-delà


Recueil I - L'Amour à faire

25 décembre 2017

Approchez-vous

9350.jpg
Je vous mets au défi de vous approcher
de moi,
autrement dit,
de vous approcher au plus près
du précipice
qui engloutit toute votre humanité,
là où la folie vous terrorise,
là où la souffrance vous menace,
là où la peur vous tenaille,
là où les rêves disparaissent
à tout jamais,
cet endroit que vous appelez la mort
et dont
vous ne reviendrez pas,
c’est là que vous devez aller
si vous voulez revenir

à vous-même.

(Recueil IV - Poèmes du bout de la souffrance)

2 août 2017

L'Amour, cet inconnu

L’Amour
vous est inconnu
et pire que ça,
il vous semble folie,
il vous semble mauvais,
il vous semble malfaisant,
parce que vous l’ignorez,
parce que vous le refusez,
parce que vous le combattez
chaque fois qu’il s’offre à vous
et il s’offre à vous
encore et encore,
jusqu’à ce qu’il meurt
en vous,
à force d’ignorance,
à force d’indifférence,
à force de mauvais traitements,
oui,
un jour,
il meurt
en vous

et vous continuez à vivre
mais vous êtes mort.

(Recueil III - Poèmes du bout de la souffrance)

23 juillet 2017

Tout

Tout contredit
l’Amour en soi,
absolument tout,
et s’y plonger résolument,
sans condition,
est l’exploit
le plus absolu qui soit,
le plus naturel aussi.

Autant d’insuccès
dans le monde,
autant d’incompréhensions
jusqu’au désespoir,
autant de possibilités d’Amour
et autant de succès assuré
de son éclosion,
en soi,
et donc partout,
où notre regard se porte,

partout dans le monde.

(Recueil III - Poèmes du bout de la souffrance)

- page 1 de 8